Bien20tre20animal

Il s'appelle Carlo Di Antonio. Il possède un ministère dingue au sein de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Il est ministre de l’environnement, de l’aménagement du territoire, de la mobilité et des transports, des aéroports et... du bien être animal !

Ce qui fait beaucoup de choses mais au moins, il y a dans cette partie de la Belgique un ministre du bien être animal. Non seulement ce n’est pas une blague belge mais c’est surtout un bel exemple à suivre en France !

 

 

 Carlo20Di20Antonio

 

Il y a même un conseil du bien être animal, qui a pris avec le ministre, des mesures importantes sur les ventes d’animaux qui seront surveillées de près.

La lutte contre la prolifération des chats errants sur les 111 communes de sa juridiction est aussi encouragée ! Voir l'article ici

Des subventions sont prévues pour les communes qui n’avaient pas de service adéquat, ou pour celles qui ont déjà un système mais s’engagent à l’améliorer.

Un jeu a même été lancé dans les écoles, « Puissance Cat », qui est un jeu de société portant sur le bien être animal.

L’élevage d’animaux à fourrures y est également interdit dans la région. De plus un lien permet sur le site de ce ministère de pouvoir dénoncer sans difficulté tout cas de maltraitance animal dont on est témoin.

Bon, le gag qui n’en est pas un, mais qui fera sourire, c’est que l’attachée de presse du ministre s’appelle Marie Minet ! Un nom prédestiné en somme.

Voilà, si les Wallons, qui habitent un pays anciennement richissime aujourd’hui dévasté par la crise de l’acier, du charbon et du tissage, parviennent à financer une action aussi nécessaire que noble, on doit pouvoir s’en inspirer un peu en France non ?

Qui lancera le projet ?