BUBU
MICHOKO
MOSCATO
MELUSINE
METALLICA
NKOBA
MEMPHIS-BELLE
NESCAFE
NGUMA
ALFIE
NARNIA
NOUKAY
MADDY
NESTLE
CYFILLE
MINI CHARLIE
MORGANE
GENY
IPSY
JALNA
MORPHEE & MOZART
MEYKIE & MINNIE

FIV

Le F.I.V. encore appelé "sida du chat" est une maladie virale contagieuse. Bien que l'agent responsable soit très proche de celui du sida humain, il n'est absolument pas transmissible à l'homme.

  

 

Le FIV, qu’est-ce que c’est ?

Le FIV a été isolé pour la première fois en 1986 par les docteurs Niels Pedersen et Janet Yamamoto, dans un groupe de chats infectés présentant de nombreux signes d'infections opportunistes et des symptômes similaires à ceux du Sida ; l’appellation FIV a fait son apparition en 1988.

Le FIV, plus communément appelé Sida du chat, est dû au Virus de l’Immunodéficience Féline. Le FIV n’est pas à proprement parler une maladie, mais une déficience du système immunitaire.

Comparable dans son fonctionnement et ses modes de contamination au VIH (Sida) chez l’humain, c’est un terme qui fait peur, comme cela a été le cas lors de la découverte du VIH chez l’humain.

Et pourtant…

Certes, le Sida est mortel, tout comme le FIV.

Mais que ce soit Sida ou FIV, il est possible de vivre de nombreuses années sans pour autant déclencher la maladie.

Tout comme une personne HIV, un chat FIV+ est donc simplement porteur de la maladie. Mais comme tout autre chat, si cette dernière ne se déclare pas, il pourra vivre de très nombreuses années et mourir de sa belle mort, ou de toute autre maladie.

Le FIV n’est donc pas une fatalité !

Comment un chat peut-il être contaminé par le FIV ?

Pour reprendre le parallèle avec le virus HIV, le chat peut être contaminé par voie sexuelle ou par contact sanguin (morsure très profonde => le virus est présent dans la salive, contact sang à sang).

Les chatons peuvent également être contaminés par leur maman, mais ce type de contamination reste toutefois assez rare dans les faits.

Il n’y a quasi aucun risque de contamination entre un chat testé FIV+ et un chat FIV-, par le contact direct, par le jeu ou par léchage.

Contrairement aux idées reçues, il n’est absolument pas nécessaire d’isoler un chat FIV+ ou de le mettre uniquement en contact avec des chats testés FIV+. Tant que les chats vivant ensemble sont sociables et ne se battent pas jusqu’au sang, le risque de contamination est pour ainsi dire inexistant.

De plus, la durée de vie du virus dans l’air est très faible (quelques dizaines de minutes au maximum), aussi, la contamination via une gamelle d’eau commune par exemple n’a jamais été prouvée jusqu’ici.

Enfin, comme son nom l’indique, le FIV est une maladie propre aux félins, et aucune contamination n’est possible vers l’humain ou toute autre espèce animale.

En savoir plus sur le site de la SPA de Saverne