Chat qui sinstruitVer de terre



 

 

Votre chaton est un véritable estomac sur pattes ? Il engloutit tout ce qu’il peut, ne prend pas un gramme, et a fréquemment des diarrhées ?  Il a probablement des vers. Rien d’inquiétant pour un chaton du moment qu’il est traité rapidement.

Les vétérinaires vous diront sans doute qu’il est presque normal pour un chaton d’avoir des vers !

Mais d’où viennent ces bestiaux et comment notre petit loup peut-il les attraper ?

1. Les différents vers chez le chaton

Les vers sont des parasites. Ils peuvent entraîner des troubles plus ou moins graves sur la santé de nos compagnons. Ceux-ci sont présents dans leur intestin et peuvent être visibles dans les selles.

On distingue deux types de vers, les plus fréquents sont les vers ronds (ascaris) et les vers plats (ténia).

a) Les vers ronds : Les Ascaris

Les ascaris sont des vers blancs qui peuvent mesurer jusqu’à 20 centimètres. Ils ressemblent beaucoup à des spaghettis ou à des pousses de soja.

 

Ascaris


Les chatons en sont presque systématiquement infestés. Ils se contaminent soit directement dans le ventre de leur mère, soit en la tétant après la naissance.

Ces vers se nourrissent au détriment du chaton et peuvent être responsables de diarrhées, d’alternance de vomissements et de constipation, d’amaigrissement, de ballonnements abdominaux, de retards de croissance et parfois même d’obstruction intestinale et perforation.

On peut les voir dans les selles des chatons après vermifugation.

b) Les vers plats : Le Ténia ou « Ver solitaire » (Dipylidium caninum)

Le ténia peut mesurer jusqu'à 80 cm. Ses segments ou anneaux qui renferment des œufs sont éliminés dans les selles : ils ressemblent à des grains de riz.

 

Tnia


On les voit parfois dans les poils qui entourent l’anus. Le chaton peut perdre des segments du ver sur les couvertures ou plaids (sur son lieu de couchage).

Les puces sont souvent porteuses de larves de ténia. En se toilettant ou en se léchant pour chasser les puces qui le démangent, le chaton se contamine en les avalant.

2. Traitement et précautions à prendre

La vermifugation doit être systématique pour tous les chatons, tous les mois (jusqu'à l'âge de 6 mois), et de deux à quatre fois par an pour les adultes, même sans observation de symptômes. Il convient de les déparasiter très régulièrement.

Pour ce faire, il existe des vermifuges en comprimés mais également des vermifuges en « spot on » (que l’on dépose sur la peau), ou en pâte contenue dans une seringue ou encore en liquide à mélanger à la nourriture. Seul votre vétérinaire pourra vous conseiller un produit adapté aux besoins de vos compagnons.

Vermifuge en comprimVermifuge en spot on

Attention, le fait de manger de l'herbe à chat ne permet pas de tuer les parasites intestinaux, seul un vermifuge de bonne qualité peut le faire.

Il est également primordial de respecter des règles d'hygiène simples : bien se laver les mains (et faire laver les mains des enfants), nettoyer très souvent la litière, couvrir les bacs à sable pour ne pas que les chats errants fassent leurs besoins dedans...

Après avoir administré le vermifuge à votre chaton, il se peut que celui-ci ait des diarrhées pendant quelques jours, ceci est tout à fait normal. Il conviendra également de vérifier si les vers s’évacuent bien par les selles.

 

Ver au revoir 1Panneau sortie 1

 

 

 

 

 

Source : www.wanimo.com